samedi 27 mars 2021

fin des semis de betterave 2021

Les néonicotinoïdes, ces insecticides efficaces contre les pucerons porteurs de la jaunisse ont été autorisés de nouveau pour la filière de la betterave sucrière, en crise économique et sanitaire. Ils avaient été interdits en 2016. Entre écologie et survie des exploitations, reportage dans la complexité de la dépendance aux pesticides. 

 J'ai pu faire mes semis de betterave pour cette 13 campagne pour ma coopérative TEREOS.

rien était gagner, comme je l'exprimé dans ce podcast

https://radioparleur.net/2021/01/13/retour-des-neonicotinoides/



Radio Parleur est un média indépendant spécialisé dans la couverture des luttes sociales. Nous pratiquons un journalisme de terrain, qui donne la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas ailleurs. Prendre la réalité à bras le corps, comme peu d’autres rédactions, c’est indispensable pour produire un journalisme pertinent et original, à rebrousse-poil du conformisme médiatique. Nous sommes convaincu·es que les mouvements sociaux racontent et définissent les grands changements de notre époque.


lundi 8 mars 2021

Comment se portent les #abeilles ?

 pas de SIA 2021, mais le village semence et l'émission @stop_intox ne baisse pas les bras !!

avec @pascalperri

et sur le plateau : @j_saintraymond, directeur de l’#ANPP @GillesRobillar3, Président de @terresinovia

@Espritdelaruch1, #apiculteur #Bio, président @RBAbuzz en visio

et votre serviteur @RemDumDum, Cultivateur beauceron

1ere partie


et la suite


Paris, lundi 8 mars 2021





lundi 15 février 2021

DuMarGest

 

 

Outil d’aide à enregistrement des pratiques agricoles végétales, pour le suivi réglementaire,

d’organisation, de gestion, de suivi de stratégie et de partage de données.

 

 

La fonction

Véritable outil de gestion de stratégie et de mémoire du Cultivateur.

 Application pour PC sous windows avec des liens sur le web.

Outil intuitif, sans paramétrage, sans formation, crée par un agriculteur  dans la logique de l’agriculteur.

Une utilisation dynamique dans le temps, permet à l’agriculteur de passer de la prévision à la validation de ces interventions, et d’analyse les performances en fin de campagne.

Outil permet également l’échange et comparaison au sein d’un groupe.

 

Le credo :

  • le but de l'outil est d'être le simple et le plus intuitif, pour cela qu'il n'y a pas de hot line, de documentation ou de mode d'emploi.
  • il n'y a aucun paramétrage, il suffit de renseigner les champs à l'aide des listes déroulantes ou en saisissant directement.
  • la saisie minimum est tous les champs sont fond jaunes. pour visualiser la saisie, parcourrez le GAEC EXEMPLE  de la campagne 2000

 

Licence:

  • la licence est nécessaire au delà de 100 enregistrements et pour l'échange de données entre utilisateurs
  • transmettre le code PC de votre version et le montant de la licence, retour par mail de la licence et code ID groupe
  • coût de la licence à vie, mise à jour gratuite à vie, pas de maintenance: 350 euro Ht ( 420 euros TTC )

 

Quelques copies d’écran :








 

Téléchargement DuMarGest

 

1-      Si vous n’avez jamais installé DuMarGest sur un PC

 

·   Installer le Logiciel complet (14.12 )

Téléchargement version complète

 

Lancer l’installation, DuMarGest et la Run-Time de ACCESS 2007 s’installe sur votre PC

Et une icone DuMarGest est sur votre bureau

 

Ouvrir DuMarGest

 

Refermer DuMargest, vous pouvez maintenant installer la dernière version

 

 

2-Vous avez déjà une version de DuMarGest 

installé sur votre PC

 

·   Mise à jour (20.12 dernière version)

 

Téléchargement Mise à jour


vendredi 12 février 2021

IFT DuMarGest 20.12

 Les ITF deviennent un critère incontournable des pratiques agricoles. 

Traçabilité dans une filière, certification HVE3 et le futur conseil stratégique demande le suivi de cet indicateur.

Après 4 ans sans nouvelle version de DuMarGest 16.12 (de décembre 2016), depuis 3 mois mes utilisateurs demandent une actualisation de l'outil d'aide à l'enregistrement :

"Comment on calcul les IFT "

Cette version nouvelle DuMarGest 20.12 propose plusieurs solutions !

  1. à la ligne !
dans les ITK, dans la colonne Cibles IFT, la liste déroulante propose des cibles par culture
Exemple:  Trooper pour Orge, la cible adventices, avec une dose Homologué de 2,5 L


la ligne sélectionnée, la doseH est rempli et l' IFT est calculé pondéré par la surface reel traitée sur l'ensemble de ITK. (en vert de 0 à 0,8, en rose de 0,8 à 1 et en rouge >1)

SI IFT est sur fond Rouge la dose homologué est dépassé !


si la liste est vide, le produit n'est pas dans le révérenciel (nouveau produit ou nom produit inconnu)
En cliquant sur [Cibles IFT], une fenêtre s'ouvre pour rechercher dans le référentiel.


En cherchant dans la liste déroulante, dans cet exemple, FOSBURI n'as pas Y, le produit existe bien et sur la culture d'orge.


Pour sortir de la fenêtre, plusieurs solutions, dans l'écran ITK
  1. le nom du produit sera changer, la cible et la dose homologuée sera copier.
  2. seul  la cible et la dose homologuée sera copier.
  3. la fenêtre est fermée sans modification


Option est ici choisi N °1




si le produit n 'est pas dans le référentiel, aller sur EPHY par ce raccourci



et taper votre cibles et la dose homologué directement dans les zones prévu.


Si vous utilisez des produits pour un même usage, vous pouvez lié un produit a cet usage.
En cliquant sur le bouton COMPO, vous avez maintenant un référentiel phytosanitaire sur le partie droite de l'écran.




A l'aide des flèches, trouver votre usage et cliquer sur [définir mon usage], les données sont coller dans la partie gauche qui défini le produit.




dans l'écran ITK, en cliquant sur DoseH et pour les produits renseignés, les dose homologué et la DAR est coller.
les IFT sont maintenant également dans les impressions !


et notamment dans l'impression [eco-cond]







vendredi 5 février 2021

Digital is Future, la Conf’ : le replay



Le 28 janvier dernier se tenait la première édition de la Conf’ ! Dédié à l’agri/agro ce temps fort de la saison de Digital is Future nous a offert une vision inspirante du monde agricole et de ses enjeux grâce aux témoignages passionnants de nos experts !

La thématique


«Du champ à l’assiette comment le numérique peut-il faire évoluer la production alimentaire vers plus de rentabilité, de responsabilité et d’autonomie ?»


Productivité, attentes sociétales, enjeux environnementaux, pénibilité du travail, faible rentabilité des exploitations, concurrence exacerbée, agri-bashing, sont autant de sujets abordés durant la Conf’. Mais dans tout ça, quel rôle pour le numérique dans le monde agricole de demain ? Réponses en images !



Vous n’avez pas pu assister aux échanges ? Revivez comme si vous y étiez ce moment de partage aux côtés de nos intervenants experts et de notre animatrice de choc, Emmanuelle Ducros, journaliste à l’Opinion.fr !


Visionnez le replay



dimanche 10 janvier 2021

Consultation publique : semences de betteraves sucrières traitées


Projet d'arrêté autorisant provisoirement l’emploi de semences de betteraves sucrières traitées avec des produits phytopharmaceutiques contenant les substances actives imidaclopride ou thiamethoxam




Cet arrêté autorise pour une durée de 120 jours l’emploi de semences de betteraves sucrières traitées avec un produit phytopharmaceutique contenant la substance active imidaclopride ou thiamethoxam.


Ma contribution : le 10 janvier 2021


 La lutte contre les bio-agresseurs sur les cultures est un acte pour une agriculture durable.

Le seul geste barrière contre les virus de la jaunisse de la betterave est aujourd'hui, la maitrise des population de pucerons, vecteur des virus.

Il n'est pas concevable de ne pas utiliser des techniques dans notre pays, quand nos voisins européens les utilisent.

L'utilisation des traitements de semence de betterave avec un Néonicotinoïde est aujourd'hui la solution qui présente le meilleur bénéfice/risque.

sur le pilier de l'environnement, dose très faible et cibler autour de la graine et pas de traitement aérien. maintient d'une culture importante dans l'assolement.

sur le pilier sociale, maintient de la filière sucrière Française, locale et international, sur les métiers du sucre, alcool, cosmétiques et carburant.

sur le pilier économique, circuit cours autour de l'implantation des sucreries, système coopératif fort, investissement local.


La perte en 2020 de 50% de ma production de mon tonnage contractualisé de betterave, impacte fortement mes revenus, la rentabilité de ma coopérative, les investissement de mon prestataire d'arrachage, les transporteurs de ma récolte à la sucrerie, augmente les couts fixe de ma sucrerie et sa pérennité.

samedi 19 décembre 2020

Sur les chemins des cultures

 

Quelques pages dans le bulletin municipale de ma commune, voilà la version du prochain 2021, présentation de AFR et quelques conseils et informations sur notre plaine Beauceronne.


Sur les chemins des cultures




Les chemins traversent la plaine de notre commune, ils sont de deux types : ruraux ou d’exploitation. Les premiers appartiennent à notre commune.

Les chemins d’exploitation appartiennent  a une association foncière rurale (AFR) crée en 1984 au moment du remembrement des terres agricoles de notre commune. AFR est une association syndicale mise en conformité d’office (ASCO) depuis juin 2016, les membres sont désignés pour 6 ans par la commune (le maire et 3 propriétaires) et la chambre d’agriculture (3 propriétaires). Un président est élu et convoque les membres pour les actions et les budgets au moins une fois par an. L’activité actuellement se limite par l’entretien des entrées de chemin (par dépôt de calcaire par les agriculteurs) si nécessaire financé à parts égales entre l’AFR et la commune.


Dans notre paysage, nos chemins ne sont pas différents, et permettent aux agriculteurs d’accéder à leurs parcelles et aux promeneurs de profiter de la beauté de la plaine beauceronne.

Notre commune vue du ciel, 1950 et 2006 :

 

Quelques conseils pour une bonne pratique des promenades sur les chemins de notre commune.

-          Respecter l’environnement, pas de déchets abandonnés ou jetés dans les champs, et si vous pouvez même ramasser ceux apportés par le vent !!



-          Ne pas perturber les études ou les essais, comme ici un piège à insectes (nuisibles ou auxiliaires) implanté par le laboratoire d’éco-entomologie d’Orléans.

 

 

 


-          Pendant les périodes de chasse ne pas hésiter à vous signaler et de porter des vêtements voyants.

 

-          Les chiens, compagnons de vos promenades doivent être tenus en laisse ou ne pas courir dans les champs pour respecter les cultures et la faune sauvage.

 

 


-          
Le loup est de retour dans nos plaines, des signes de sa présence sont relevés : (2 photos)

Le 20 janvier 2020 une carcasse de chevreuil fraichement dévoré sur notre commune et

 Le 22 avril 2020, un loup gris a été aperçu du côté de Conie-Molitard situé à 30km.

 

 

-          Les ballades en moto ou quad peuvent être tolérées à vitesse réduite pour respecter l’enherbement des chemins et en aucun cas, prendre des raccourcis à travers champs.

 

-          Du matériel d’irrigation peut être présent sur les bords des chemins, vanne, tuyaux et enrouleurs. Prenez vos distances avec ce matériel pour votre sécurité, il est sous pression de 10 à 15 bars et en mouvement.




 

 

 

 

Les différentes cultures bordant ces chemins sont de 4 types :

-          Cultures alimentaires pour les humains ou pour les animaux, vous pouvez voir : blé meunier (farine), Blé de force (buns) blé dur (pâtes, semoules), orge de brasserie (malt, bière, whisky), maïs (grain pour volaille, porc), colza et tournesol (huile et tourteaux), oignon, pomme de terre, betterave sucrière (sucre alcool et pulpe), Sarrazin …

-          Cultures industrielles pour nos biens : betterave sucrière (alcool, cosmétique, gel hydroalcoolique, biocarburant E10 et E85...), Maïs (amidon), colza (biodiesel B7), lin (huile et tourteaux)

 

-          Cultures pour semences : oignons, carottes, persil et céréales

 

-          Cultures de couverts : sont présentes entre les autres cultures décrites au dessus.


Leurs rôles sont environnementales, capter les nitrates du sol pour limiter leurs lessivages dans la nappe phréatique (CIPAN Culture Intermédiaire Piège à Nitrate), surfaces d'intérêt écologique (SIE) lié à la PAC (Politique Agricole Commune européenne), culture d’intérêt de biodiversité, faunistique, agronomique et apicole.

 

Les semis sont fait après la moisson avec des mélanges de plantes (moutardes, phacelie, trèfles, avoine, seigle, sarrasin …)

[Info : le Glyphosate est autorisé seulement sur ces cultures de couverts en France, il n’est pas pulvérisé sur une culture alimentaire ou industrielle)]

 

Nouveauté 2021


-          Zone de non traitement riverain (ZNT riverain). Sous la pression d’association anti-pesticide, le gouvernement a concédé d’interdire l’application de phytosanitaire de synthèse à moins de 3 m à proximité des propriétés habitées. Ceci est un principe de précaution, les traitements pour une culture de blé par exemple, représentent 30 secondes dans toute une année à proximité d’un pavillon.

-          Une charte d’engagement a été signée entre la chambre d’agriculture et le préfet le 30 juin 2020.  Les agriculteurs concernés par ces parcelles recherchent des solutions, certaines seront sans doute mises en jachère, avec le risque des dépôts sauvages (vigilance).

 

-          Ces bandes restent une partie intégrante de la parcelle, contrôlées par l’état dans le cadre de la PAC, et ne peuvent devenir un lieu de passage ou un chemin !

Le président de AFR

Rémi Dumery