lundi 9 mars 2020

L'agriculture a t elle qu'une vocation alimentaire ?


Toujours assez surpris d'entendre que l'agriculture n'a qu'une vocation alimentaire.
Dèjà entendu que l'on devrait transforme le ministère de l'agriculture en Ministère de l’alimentation.

L'agriculture est une activité du secteur primaire, vocation à produire de la matière première, et pour une grande partie entièrement renouvelable.

Mon métier de cultivateur est de ensemencer ou planter des capteurs sur des sol pour créer de l’énergie stockable dans des graines ou des racines.


en 2010, mon assolement est monté a 55% de production pour la filière non alimentaire
mais il faut la partie co-produit de ces filières revient bien dans le circuit de l'alimentation (par l'alimentation animal)

 la filière Maïs grain est bien connue pour son utilisation industriel, pour répondre a la demande de produit renouvelable et hors fossile (ex: plastique sourcé et biodégradable)



La filière colza permet de produire une huile alimentaire de qualité, mais aussi des tourteaux limitant l'importation de protéine végétal pour l'alimentation animal.

De maintenir une activité industriel locale avec la trituration de huile entrant dans le diester.
(le B7 comme son nom l'indique contient 7 % de d'huile de colza)

Sans doute la culture permettant à l'apiculture française d'être viable pour le tonnage en miel au coté du service de pollinisation.


et une dernier exemple avec la filière Betterave, le maintient des usines en France n'est possible que par la diversification des filières.
Le sucre, l'alcool, l’éthanol et la production des pulpes permettent aux usines un nombre de jour de fonctionnement assurant leur rentabilité.


Mon circuit court, moi cultivateur beaucerons, est sans doute ma sucrerie Artenay, assurant l’approvisionnement en alcool surfin la cosmetique-valley entre Orléans et Chartres, et les stations essence en E85.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire